sauvetage

Publié le par Caco

Sans que je puisse y remédier, je prenais des forces pour cette rentrée. Chaque activité était ponctuée de migraines et autres maux désolants, alors je me résignais au repos entrecoupé de lectures. Voyant défiler de ma position allongée la liste des choses que je ne ferais pas, une pointe d'amertume au coin des yeux. Et cette lumière revenue comme pour aiguillonner ces souhaits...

Puis une autre pointe s'en est mêlée. J'avais beau tourner et retourner, de sourde elle se faisait plus précise alors que je prévenais l'Homme des bois de ce qui attendait notre journée. Il se souvenait de la fois précédente, il fut inutile que je lui dessine ma douleur. Mais je n'avais pas de blog, à l'époque. Juste une nouvelle-née que je ne parvenais plus à nourrir. Il nous avait conduites à l'hôpital qui l'avait vue naître, l'une hurlant sa faim et sa peur, l'autre pleurant dans sa tempête néphrétique. Pauvre Homme des bois... Pauvre Mamzelle, qui s'était ruée sur le premier biberon venu, c'est dire... et pauvre moi. Figurez-vous une poupée de chiffon. Une de ces choses informes aux bras trop longs et inutiles, avec un sourire naïf cousu sur le triangle du visage. J'étais devenue une de ces choses dans les mains d'un puissant sorcier vaudou. Et hier encore, toute la journée, inlassablement, il a fiché ses pointes dans mon rein gauche.

Heureusement que la famille compte un Homme qui soigne, sans lui c'était tout le monde dans la voiture, tout le monde aux urgences, et les réjouissances d'usage : perf, et radios pour être sûr. Parce que ce mal-là, connu pour être si violent et subit, s'en va avec juste un médicament. Dissolution complète et quasi instantanée de la douleur. Plaisir intense du soulagement, légèreté soudaine, bonheur imbécile de l'absence de souffrance.

Si je l'avais eu sous la main, je l'aurais embrassé. Mais le magicien a tout réglé d'un coup de fil.
Alors je lui dédie ce billet. Avec un grand MERCI : tu as sauvé ma rentrée :)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Muriel 16/01/2008 18:12

Souffres-tu moins ? Comment te sens-tu ?

Caco 16/01/2008 20:17

Je n'ai plus mal et me porte (presque) comme un charme...

Emmanuelle 09/01/2008 20:48

beau sauvetage Caco... prends soin de toi, de ton crâne, de tes reins...

Caco 11/01/2008 11:57

Pfff, j'essaie, mais j'essaie !! Merci de vos mots :)

Sérénissime 09/01/2008 13:22

Une grosse bise en passant, remets toi vite! :))))

Muriel 08/01/2008 07:30

Sur la pointe des pieds, sans bruit et dans le noir, je te dépose une légère bise ...

Caco 08/01/2008 21:28

Merci Muriel ! :)

n-talo 07/01/2008 23:09

repose toi

Caco 08/01/2008 21:27

Ce n'était pas trop au programme, mais j'essaie... Merci Nath :)