fermeture

Publié le par Caco

Pardon pour ces trop longs silences. Cet espace ouvert aux quatre vents n'est plus en adéquation avec ce que je souhaite publier. Et surtout, j'avoue, j'ai été très absorbée par la vie telle qu'elle s'est présentée, depuis tous ces mois.

Pour ceux qui ont pu s'inquiéter - je vais bien. Ce qui ne veut pas dire que la mer sous notre coque est d'huile. Mais elle est belle.

Je ne vais rien déménager pour l'instant.

Juste partir pour un ailleurs mieux cloisonné.

Ceux qui veulent continuer de me lire pourront se manifester dans les commentaires de ce dernier billet. Je demande pardon, d'avance, à ceux que je ne pourrai laisser entrer tout de suite. J'ai besoin d'intimité pour raconter vraiment, sans me compliquer la vérité avec des pseudos et des formules alambiquées. Il me faudra peut-être un peu de temps pour m'ouvrir vraiment.
C'est que j'ose encore à peine être moi, voyez..

Bon vent à tous.

Commenter cet article

E. 31/03/2012 17:20


hello, si la porte est toujours ouverte et que tu te souviens de moi... je serais heureuse de te retrouver.


Bises

Théobald 23/03/2012 00:13


Il me manque de vous lire.


 


Osez, osez être vous-même [puissant sourire], oui. Et dîtes-nous.

zelapin 04/08/2011 23:43



je suis contente d'avori retrouvé ta trace. tu n'es plus là, mais j'espère que tu es (enfin?) bien là où tu es.


à un jour peut-être, bon vent!



Alinos 18/07/2011 07:16



Bien, votre mail de fermeture. Le blog a le mérite de mieux se connaître soi-même. C'est pour certain une étape dans leur vie. Comme un révélateur. C'est bien aussi d'avoir du respect pour le
lecteur. Comme un acteur en scène. Le spectateur a fait le déplacement, il ne faut pas l'oublier.


Bon vent, même si la mer n'est pas d'huile.



Caro 29/05/2011 21:07



dommage..