la plus belle grève du monde

Publié le par Caco

L'école était fermée ce jeudi, et j'étais heureuse de voir s'immiscer dans mon quotidien - pourtant chargé - les conséquences d'une peut-être prise de conscience collective. Après tout, on trouverait toujours le moyen de s'organiser.
C'est ainsi qu'il fut décidé qu'elle resterait au chaud, chez elle, toute la matinée, et que l'après-midi elle irait au travail avec Maman. Trois bonnes heures à combler avec une petite pleine de vie, dans un environnement de bureaux, de téléphone qui sonne et d'ordinateur à nourrir à coups de souris. J'avais un peu préparé le terrain, lançant les propositions "Tu m'aideras à faire l'affiche du Carnaval ? (...) Tu me feras des dessins pour mes visuels ? (...) "Je t'imprimerai des coloriages !" (...) "Et si on fabriquait une baguette magique ? (...) ".
Elle choisit l'affiche du Carnaval, remplie de la fierté d'aider Maman dans son travail. Et toute l'après-midi je l'ai vue concentrée sur sa tâche de dessins, découpages, coloriages, demandant les instructions lorsqu'elles faisaient défaut. J'ai essayé de contourner certaine demande, pour lui laisser plus de liberté :
"Qu'est-ce que tu as envie de faire avec ce masque ?"
"J'ai envie de faire ce qu'il faut faire."
Petite fille appliquée et consciencieuse... Moi aussi j'étais drôlement fière de la présenter aux visiteurs du jour. "Elle est tellement jolie !" disaient-ils. "Et si vous saviez comme elle est gentille !" je répondais.
J'ai moins travaillé que d'ordinaire, sur cette plage horaire. Ou du moins j'ai travaillé différemment, m'interrompant régulièrement, le stress déposé sur le pas de la porte. Quelqu'un le trouvera peut-être, il saura bien quoi en faire ? Mais en fait il est resté là à fondre au soleil de cette magnifique journée d'hiver. Tous les visages que j'ai croisé m'ont souri, attendris. J'ai pris le temps de discuter avec quelqu'un, pour une fois, et j'ai récupéré à cette occasion une information précieuse. De celles que je suis sensée glaner dans mon métier, justement, et qui m'échappent toujours faute de temps à rattraper. Je n'ai donc fait que mon travail, aidée de deux petites mains aux feutres, de mots d'amour lancés à la volée, de l'enthousiasme à partager mon quotidien avec elle et de ce soleil qui n'en finissait pas de nous sourire... Une journée qu'aucun emploi du temps surchargé ne m'aurait empêché de raconter...

Publié dans les petites histoires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Théobald 06/02/2009 23:11

Le lieu de travail comme grand mystère qui happe les parents aux yeux des enfants ... Vos mots me rappellent combien je souhaite combler quelque lacune de mon côté.Sous les pavés la plage, sous la grève les petites fées ...J'aime particulièrement le "j'ai envie de faire ce qu'il faut faire".

Caco 08/02/2009 13:31


Comme ça me plaît de savoir que vous connaissez aussi ce bonheur-là ! :)

Théobald : Moi aussi j'aime particulièrement sa réponse, parce qu'elle dit tellement de ce dont elle a besoin, en ce moment.
Vous nous raconterez le comblement de la lacune ? (ou le tremblement de la lagune, ou le complément de la lune ? portnawak :D )


n-talo 06/02/2009 09:16

quelle belle journée si joliment racontée, merci mamzel (l'était pas en pyjama au moins ! lol ce billet m'avait tellement fair rire) et grâce à ce texte, je mesure aussi le temps qui passe si vite, il me semble que c'était hier que mes petites m'accompagnaient au buro, elle le font encore mais je les laisse rarement sans tache de travail ! merci pour ce come-back je t'embrasse

Le p'tit crobard 31/01/2009 16:16

De jolis mots pour une belle histoire...Ou plutôt, non : des mots simples, pour une après-midi vraie. J'entends mon fils gazouiller à côté de moi, et je souris. Un jour, peut-être, sûrement, lui aussi connaîtra les moments si spéciaux passés "au travail de Papa ou de Maman", comme ta fille, comme moi, comme nous tous sûrement. J'espère qu'ils seront aussi doux à sa mémoire que celui que tu viens de nous raconter...

Lise 30/01/2009 23:55

Un tel rayon de soleil, ça change tout :-)Des bises Lise

Cécile 30/01/2009 21:14

Moi aussi, j'emmène tous les jours mes enfants au travail ! ;)(potons à partager entre jolie maman et belle petite fille)