paysage intérieur - déconnexion

Publié le par Caco

L'ordi nous a lâcheusement abandonnés (suivi de près par la voiture), ce qui explique ma longue absence de la semaine dernière.
De toute façon, nos diverses occupations comblent tout notre temps libre (euh, et parfois plus). Le soleil m'a débusquée dans la tanière qui m'avait si bien réchauffée tout l'hiver. Il fait doux, je n'ai plus peur de sortir, lundi est devenu synonyme d'empressement joyeux, les jours défilent sereins, malgré les pas de course... Aussi, je poste aujourd'hui mon dernier billet "paysage intérieur", baptisé aussi "Cacolendrier" voire "Cacophoto", comme vous ne le savez peut-être pas ! Merci à celles qui m'ont accompagnée dans ce pas à pas hebdomadaire (ou pas, il y en a eu pour tous les rythmes), je continuerai à vous regarder de loin avec beaucoup de joie.

Je suis dans l'impossibilité (ou plutôt le très-compliqué-té) technique de poster une photo du jour. Il va vous falloir imaginer, imaginer que je sors de l'eau bleue d'une piscine, une Mamzelle riant de ses peurs dans mes bras, imaginer que je marche pieds nus dans l'herbe, imaginer que je savoure un repas au milieu d'une grande et belle famille, imaginer un coeur qui bondit sous l'ombre des chênes, imaginer une course après une ombelle, imaginer quelques mots secrets griffonés sur un carnet... et vous aurez un refet de mon bel été.

A bientôt :)

Publié dans les yeux ouverts

Commenter cet article

nadael 01/09/2008 11:27

Tes mots me manquent...j'espère que tout va bien.

Muriel 29/08/2008 08:35

Chère Caco,Depuis deux mois, je suis venue presque chaque jour, espérant ton retour en vain. Le seul message que je souhaite te dire est que je pense à toi et que tu es très attendue.Bises.

Théobald 18/08/2008 23:55

Ce billet persistant, comme les feuillages qui nous tiennent la main à travers les hivers. Cette attente pour nous, devant votre tourbillon. Cette attente devant votre bannière, qui semble ne jamais s'être autant déroulée, dévoilée, comme une photographie de vous au temps de pose inconnu.Que la vie, nouvelle ou pas, vous soit douce, belle et verte comme cette image qui sait si bien être vôtre.

Cécile 17/08/2008 13:31

Les "comptes" des mille et un jours... Il y a des étés un peu plus longs que les autres... et puis des vies plus rapides aussi...Je t'embrasse. Et je t'attends.

vérod'i 12/08/2008 17:31

C'est long une déconnexion ?

Caco 13/08/2008 11:34


Merci pour vos pensées, vos visites, vos mots. Je traverse un été mouvementé - et toujours sans connexion. J'espère revenir bientôt, c'est prévu sans qu'une date ne se
dessine.
En attendant je crois pouvoir vous annoncer que je change de vie.
Mille et une... ?
Je vous embrasse :)