un soir

Publié le par Caco

C'était un soir comme un autre ou presque, avec un peu plus de vent peut-être, et des effluves d'ailleurs dessus qui d'un coup se sont tues. Le besoin urgent d'en saisir des bribes avant que les couleurs s'éteignent, que les réverbères se fassent trop crus et que les mots s'évanouissent sous la couette.

unsoir.jpg
merci Cécile...

Commenter cet article

Théobald 21/05/2008 22:56

Pinaise, Il a un sacré culot de venir s'incruster en plein repas familial.Dîtes, Il a bonne fourchette ? Il sait se tenir ?

Caco 22/05/2008 00:41


En fait il arrive après la bataille. Quand la table est redevenue lisse et que les piaillements ont glissé vers le pays des rêves, quand en finissant la vaisselle je
soupire en attrapant le torchon pour m'essuyer les mains. Et que je remarque le reflet doré sur un verre. Alors je me retourne les yeux écarquillés pour mieux saisir l'instant unique,
toujours...
C'est comme si le cadeau était juste pour moi, voyez ?


Théobald 21/05/2008 01:41

Y'a des soirs où on se dit qu'on sait où est Dieu, au lieu de réparer le monde, devant son chevalet, le pinceau fougueux.J'aime les avions parce qu'ils permettent d'embrasser les trucs de là-haut.

Caco 21/05/2008 10:30


Si c'est lui, il s'installe souvent devant la fenêtre de ma cuisine, le soir... Et la cuisinière fatiguée est aux premières loges. Justice divine ?


Cécile 21/05/2008 00:00

je n'ai rien fait... juste laisser les mots revenir grâce à tous ceux que j'ai reçus...Merci à toi, pour ce ciel que m'en rappelle un autre, dans une certaine voiture toute envahie de confidences...Je t'embrasse...

Caco 21/05/2008 10:28


Le beau souvenir qui remonte...
Je t'embrasse.