de la pluie

Publié le par Caco

En écho...

Longtemps j'ai baissé la tête et hâté le pas dès les premières gouttes. Je me souviens de leurs empreintes sur mes lunettes, de la course perdue d'avance que j'engageais quand même, de la texture des trottoirs, du miroitement du bitume sous les phares des voitures. Cela ne s'est guère amélioré en région parisienne, bien que les déplacements souterrains préservent bien des douches impromptues. D'autres inconvénients suivaient cependant, dont l'impression d'être enfermée dans une étuve, et les paysages irréels dont les vitres se paraient, entre buée, tracés de goutelettes et ombres dessinées par les corps qui s'appuyaient.
Et puis un jour, quelque chose a vacillé. C'était après une journée contrariée et mille invectives contre un ciel qui ne décolérait pas. L'Homme revenait de ses bois, trempé de pied en cap ; il me répond tranquillement "C'est bon pour la végétation...". Interdite, j'ai longtemps réfléchi : si c'est bon pour la végétation (et pour les nappes phréatiques), c'est donc directement bon pour l'air que je respire, pour ce que je mange, pour ce que je bois.
Lentement mais sûrement, mon regard a changé.
Et Mamzelle qui s'obstinait à nommer la pluie "l'eau du ciel".
A présent les premières gouttes me font redresser la tête et diminuer la séquence de mes pas. Le temps ralentit, je regarde les passants courir, plisser les yeux et ouvrir de sombres parapluies. L'eau frôle mes cils, chante sur les arbres, tinte sur les toits. Elle forme des flaques où bientôt des enfants sauteront en criant de joie. J'avance en frissonant, comptant sur ma peau chaque goutte de vie au présent. Je marche toute entière dans la pluie, et je souris...


Publié dans les yeux ouverts

Commenter cet article

Théobald 17/05/2008 23:13

Et si quand change le regard sur les choses, les choses changeaient ? Nous changeaient ?Et ce cadeau intime que la terre nous offre quand tombe une bruine sur l'été d'un humus de sous-bois ? Et ces giboulées qui ne nous mouillent que le temps de nous faire courir un peu, avant de nous faire fumer au soleil qui ne tarde pas à nous frictionner de ses rayons ?

Caco 18/05/2008 16:53


En ce moment nous avons des averses diluviennes en pleines températures de mai... Le rideau de gouttes serrées et la végétation luxuriante n'a pas grand-chose à envier
aux Tropiques !


Muriel 15/05/2008 13:02

Chez nous, la pluie a invité l'orage. Le tonnerre gronde et les éclairs éblouissent. J'ai peur !!!

Caco 16/05/2008 21:07


Peur de quoi ?
(moi j'aime ces changements de saison cataclysmiques...)


lydiel 15/05/2008 09:19

Et bientôt tu chanteras sous la pluie... parole d'une Cherbourgeoise ! ;=)))

Caco 16/05/2008 21:07


Et bien, ce jour-là les gens du quartier vont halluciner !
(chez nous la pluie a vraiment mauvaise presse...)


Cécile 15/05/2008 09:17

Allons vite nous mettre sous les gouttes !

Caco 16/05/2008 21:02


Justement nous avons une magnifique averse en ce moment même, avec cortège de nuage sur fond d'ardoise :)