nature en ville /6

Publié le par Caco

En écho...

Fichier hébergé par Archive-Host.competites pousses à tous les étages (clic)

L'autre jour, j'avais rendez-vous avec un artiste dans son atelier. Le temps de pas grand-chose, j'avais très envie de boucler mon agenda d'expositions en moins de deux heures. Une pluie fine, des difficultés pour trouver l'adresse dans cette friche industrielle récupérée dans l'attente des promoteurs qui ne sauraient tarder. Le temps d'une photo volée sous un arbre en fleurs, je suis arrivée trempée.
L'entretien a duré toute la matinée. En sortant de là, je me contre-fichais de mon agenda culturel (même si je l'avais, mon expo). Par contre un peu d'espoir avait palpité sous mes couches de grisaille, au contact de cet humain aux toiles bouleversantes, le sourire aux lèvres dans son squat-atelier où la température ne montait parfois pas au-delà de trois degrés...

Commenter cet article

Juliette 01/04/2008 14:12

C'est un doux rêve de trouver un boulot dans lequel on se sent simplement bien, ça doit être bien agréable!

Caco 01/04/2008 20:41


Un rêve un peu fou qui m'a pris des années de travail avant sa concrétisation... Je savoure, maintenant :)


mamansursaplanete 29/03/2008 21:00

À quoi ça te servirait ?Ca c'est une question qui mérite qu'on se penche dessus et pas qu'un peu... car cruciale au contraire.Enfin, tout ce que je voudrais en dire, s'envole, j'y reviendrai ici ou ailleurs quand ça voudra bien (re)venir ;-)Quoi qu'il en soit, j'aime énormément ce que tu fais, toi.Le coût... c'est un aspect qui a forcément sa solution, acceptable et même satisfaisante :-)))C'est un bonheur de te lire. Merci :-)

Caco 29/03/2008 21:12


Merci à toi pour tes mots... Je serais heureuse de te lire sur le sujet, ici ou ailleurs :)


Lise 28/03/2008 23:15

C'est l'espoir qui a palpité pour ton demain, ou pour cet aujourd'hui chez lui ?(j'suis pas claire là...)

Caco 28/03/2008 23:24


En fait c'est peut-être moi qui n'ai pas assez développé ;)
C'est l'espoir pour aujourd'hui et pour demain. Parce que j'ai vu le Beau s'épanouir dans la misère. Parce que l'homme qui vit là nous le racontait le sourire aux lèvres. Parce que la vie, comme
l'espoir, est têtue...


mamansursaplanete 27/03/2008 23:14

"Vivre" ce travail. J'aime bien le prisme par lequel tu regardes la vie ;-)Tu fais une expo photo ?

Caco 28/03/2008 06:12


Et moi j'ai été soufflée par la lucidité dont tu fais preuve vis-à-vis du travail, et de toi dedans... (j'ai un commentaire pour toi en retard je crois bien !)
Je programme des expos d'artistes, en l'occurence j'ai déniché une peintre dans cet atelier.
Je ne suis pas prête pour une expo, encore des choses à travailler... un jour peut-être, ou pas ! à quoi ça me servirait, et puis j'expose, ici ! ;)
(Et puis le coût des encadrements, ouf !)


Juliette 27/03/2008 13:42

Partout, partout, elle s'immice, elle essaye de retrouver sa place :)J'aime beaucoup tes photos...encore ^^Et ta banière est superbe, c'est bon ce vert ! Bon j'aimais aussi celle d'avant... mais cette energie est bien agréable :)Je ne connais pas ton job, mais il a l'air ... riche...

Caco 27/03/2008 21:39


Merci merci ! ;)
En effet ce travail m'apporte beaucoup. J'oeuvre dans une association d'éducation populaire. Un temps partiel bien prenant, une richesse qui ne se lit pas sur ma fiche de paie, une complexité dans
les projets qui n'exclue pas les rapports conviviaux... Je suis heureuse de vivre ce travail, il me correspond complètement, pour ce que j'en sais :)