les questions d'Anna

Publié le par Caco

Quant au langage, Anna était d'avis qu'il pouvait, en gros, se diviser en deux : la partie question et la partie réponse. Des deux, c'était la partie question qui avait le pus d'importance. La partie réponse offrait certaines satisfactions mais ne pouvait rivaliser avec sa voisine. Les questions étaient une sorte de démangeaison intérieure, une impulsion à aller de l'avant. Les questions, les vraies, avaient ceci de spécial qu'elles étaient dangereuses, et passionnantes. On ne savait jamais très bien où on allait atterrir.

Anna et Mister God, Fynn
Seuil, 1976

~

J'avais déjà commencé ce livre il y a un an, mais je crois que je n'étais pas tout à fait prête. C'est que je suis athée, alors... J'ai peut-être cru qu'Anna bousculerait mes fragiles certitudes. Je crois que je le suis toujours - il me semble qu'y croire ou pas, relève d'un acte de foi, dans les deux cas. Puisque son existence est invérifiable, je ne puis que croire que le personnage de Dieu n'existe pas !
Toutefois, le besoin de prendre du recul sur certains évènements de ma vie m'a conduit à une certaine forme de recherche spirituelle, enfin je crois. Rien de bordé ni de vraiment théorisé - je fuis la littérature mystique comme la peste et toute sacralisation tend à me donner des boutons. C'est devenu épidermique avec le temps.
Bien sûr il n'y a rien de tout cela dans ce petit livre. Un livre tout simple qui raconte la parole d'une enfant de moins de 8 ans. Beaucoup de questions, évidemment. Des réponses aussi parfois, n'en déplaise à Anna - ou plutôt des éclairs de lucidité qui font converger sur eux de nombreuses interrogations.
Comme : pourquoi cette croyance, partout dans le monde ?
(D'autres extraits à venir...)

Publié dans lectures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Isabelle ! 24/06/2008 02:46

Bah dis donc     :-o;-)Sans compter ceux qui se sont faufilés à travers les mailles du filet des mots…

Isabelle ! 23/06/2008 00:05

"magique" dans quel sens ?

Caco 23/06/2008 21:28


Dans quel sens ?... tourbillon, hors du temps, essentiel, invisible, source, cheminement...
Ah ben ça en fait plusieurs ;)


Isabelle ! 14/05/2008 03:19

J'en étais restée à "chancelante", moi !Bon… ben oui, hein   ;-)[J'allais ajouter "définitivement"… et puis je me suis souvenue que ce mot est de ceux qui me font peur, voir déguerpir.]Cette constance sur laquelle le temps ne semble avoir aucune prise me touche tellement… 

Caco 22/05/2008 23:33


C'est complètement magique, vu de mon bord... :)


Isabelle ! 05/05/2008 03:07

C'est-à-dire ?  :-o

Caco 05/05/2008 21:19


Je pensais à "fort et émouvant", comme ce qu'il y a entre nous :)


Lise 28/04/2008 22:50

Emue, je le suis une fois de plus devant cet échange si fort, si profond et si doux.Alors, merci à vous deux :-)

Caco 30/04/2008 17:41


Merci à toi aussi, pour ce regard bienveillant :)