des nouvelles

Publié le par Caco

Le doux sentiment de vous devoir des nouvelles m'appelle enfin au clavier.

Après un long séjour parisien, l'Homme a retrouvé ses bois lundi. Il s'y réfugiera jusqu'à la veillée de Noël. Tous les jours, oui.

Mamzelle a réintégré ses quartiers, ses poupées, ses jouets, et retrouvé ses parents alanguis par les séparations. Un peu fatigués, et tristes, aussi. Est-ce pour cela ou autre chose ? Son humeur s'assombrit souvent... Elle exige et tempête... Quel caractère !

Quant à moi, je me plonge dans les préparatifs de cadeaux et les travaux photo. Mes doigts gourds ne trouvent plus le chemin des notes joyeuses, mon souffle est ténu et ma tête lourde. Seule la musique me débusque derrière la grisaille. A un point tel que toute description en devient insensée sans les morceaux qui l'accompagnent. Alors mes mots se taisent. Pourtant les histoires continuent de défiler dans ma tête. Pourtant on continue de rire, de souffrir, et de vivre, au fond. A moins que ce soit en surface, entre les illuminations et les effluves sucrés de l'Avent.
On vit, et c'est tout ce qui compte, en ce moment...


Publié dans les petites histoires

Commenter cet article

@tom 26/12/2007 08:09

J'espère que Noël vous aura été doux...Dis, la prochaine fois que je reviens en France, si j'ai l'occasion de passer par chez toi, tu me joueras un peu de clarinette?

Caco 30/12/2007 12:48

Avec joie :)

Mema 20/12/2007 16:22

mille pensées...

Lise 19/12/2007 22:05

J'ai sursauté en voyant le message s'afficher...car je pensais justement à vous, et au silence qui vous recouvrait.Bises

Sérénissime 19/12/2007 19:14

Je suis heureuse d'avoir de tes (vos) nouvelles!

Emmanuelle 19/12/2007 16:15

plaisir de relire tes mots doux, tristes, sucrés, salés.