marque-pages "maison" pas à pas

Publié le par Caco

Comme demandé, voici comment je m'y prends pour réaliser mes marque-pages.
Je les compose de 2 épaisseurs :
- une photo recadrée,
- un support de papier fort.
Le tout est collé à la colle écologique.
Et c'est tout. Voilà, vous savez maintenant réaliser des marque-pages maison !

Cela dit, j'ai eu pour ma part besoin d'améliorer le rendu de l'ensemble. J'ai donc ajouté des éléments - mais ils ne sont pas obligatoires :
- bidouilles graphiques sur la photo,
- images et/ou dessins sur le verso du support de papier fort,
- petit ruban en haut du marque-page.
Voici maintenant le détail de ces petits ajouts non obligatoires (j'insisite : si vous avez une photo bien prise et un beau papier, ces éléments peuvent se suffire à eux-même, ça peut même être dommage de les surcharger d'autre chose) :

1/ les retouches (photo)graphiques
Tout au long de l'année, je etouche certaines de mes photos. Vous en voyez quelques-unes ici, mais pas toutes (il y en a beaucoup, beaucoup). Une partie du travail est donc prêt à l'emploi début décembre - mais il est aussi possible de prendre une jolie série de photos, de retravailler un peu les niveaux (contraste, luminosité). Pour les retouches, il existe un logiciel gratuit,
the Gimp. La toile est remplie de tutoriels pour se familiariser avec cet outil. Je ne pratique pas ce logiciel-là, mais les retouches de base sont forcément accessibles aux débutants. Pour ce qui est des fonctions plus complexes, je "croise" sur le net de nombreux artistes qui ne retouchent qu'avec the Gimp, et comment dire... C'est magnifique !
Picasa
propose aussi des retouches simples, et est plus léger (5,9 Mo contre 41,5 Mo pour the Gimp). Il peut vous suffire pour commencer.
Mais on peut aussi se passer de tout cet attirail, et rester simple : il vous faut donc des photos !

Je sélectionne mes clichés. Si j'ai un logiciel de retouche, je les ouvre et les recadre puis je crée un document vide sur lequel je copie mes photos qui formeront le marque-page. Si je n'ai pas de logiciel de retouche, je donne mes clichés
à développer auprès d'un photographe professionnel, au format 13x17 ou 13x19, selon le format d'origine de mes clichés. L'avantage d'utiliser un logiciel de retouche, c'est que je développe une photo pour 3 marque-pages, c'est moins cher et je ne produis quasiment aucun déchet.
Mais au fait, pourquoi est-ce que je n'imprime pas les tirages chez moi ? Et bien parce que :
- mon imprimante n'est pas prévue pour les photos,
- le papier photo imprimante vieillit souvent mal,
- je n'ai jamais vu, même avec des imprimantes récentes et prévues pour, un rendu aussi beau que celui du photographe (en un sens c'est rassurant pour eux ;) ),
- je ne suis pas sûre que ce soit plus rentable financièrement de le faire soi-même,
- j'habite à 20 min à pied de plein de photographes et j'adore tailler la bavette avec le monsieur passionné qui tient le magasin que j'ai choisi !
Quand je récupère mes clichés, je les coupe au cutter (à lame neuve, fondamental) avec une règle métallique. L'idéal étant le massicot, pour ceux qui en ont un au bureau !

Le format des photos recadrées varie en fonction de ce que je souhaite conserver de la photo d'origine. Aussi, j'ajuste le format final au coup par coup avec celui du support sur lequel je vais coller ma photo.

2/ Le travail du support
Je prends donc du papier fort (grammage 160g minimum). Il y a foule de possibilités :
- l'utiliser tel quel s'il est d'une belle texture, voire déjà imprimé,
- dessiner dessus, ou scanner un dessin des enfants...,
- faire son petit montage graphique (comme dans cet exemple),
- imaginer un support original, comme deux feuilles de couleurs différentes collées l'une contre l'autre : ainsi le côté accueillant la photo pourra être différent du verso du marque-page.
- ... et toute idée idée qui vous viendrait lors de la mise en oeuvre de ce tuto ! Là où c'est très amusant de réaliser ces marque-pages, c'est que tout est possible, même le plus farfelu. Allez-y de votre patte, de votre imagination, de vos goûts et aspirations : vous êtes libres ! :)
Surtout, n'hésitez pas à venir parler de vos réalisations, si vous les présentez chez vous je lierai vos articles à celui-ci.

3/ Les piti rubans
Une fois le support conçu, je le coupe selon les dimensions que nécessite chacun de mes montages en marque-page.
Je prends mes photos précieusement dans mon sac, et je me rends à la mercerie pour choisir des beaux rubans assortis. J'ai presque fini... puisqu'il ne me reste qu'à placer la photo de sorte qu'il reste la place pour le ruban, puis à coller et à déposer précautionneusement, entre deux pages de mon Robert (pensez à un buvard ou autre, il m'est arrivé de regretter une fine coulure de colle que Robert n'a pas, mais alors du tout, appréciée). J'attends le lendemain pour vérifier le résultat et placer le ruban (je troue mon support avec une bête perforatrice de bureau).

Et voilà :)
Une erreur commise l'an passé : plusieurs de mes photos étaient trop larges pour devenir marque-pages. J'ai donc acheté des feuilles épaisses (des "dessous" de dossiers), que j'ai retaillé et plié en deux dans le sens de la largeur. Puis j'ai collé mes photos et j'ai passé un ruban-lien pour que l'ensemble puisse être encadré, ou punaisé à un mur, ou ouvert comme un livre et tenir debout sur une table de chevet, un bureau...
Grâce à cette lumineuse idée de l'Homme des bois, une erreur de calcul est devenue nouvelle idée cadeau !
... A vous de jouer !

Publié dans atelier

Commenter cet article

Sérénissime 24/11/2007 11:29

Ah oui, c'est plus clair! :)Mais je bute encore sur:"coller deux feuilles de couleurs différentes l'une sur l'autre et découper l'ensemble une fois que la colle a pris" dans la partie sur le support.Dans ce cas de figure donc, pas de photo, juste deux épaisseurs de papier de couleur?C'est promis, je t'embête plus après ;-))

Caco 24/11/2007 11:42

N'hésite surtout pas, tu ne m'embêtes pas ! Au contraire je vois où je n'ai pas été très claire.En fait je donnais cet exemple que j'ai vu (tout prêt, et assez cher) je ne sais plus où : un papier rouge au recto et blanc au verso. C'était 2 feuilles fortes collées l'une contre l'autre. Je me suis dit que ça pouvait être sympa de coller ma photo dessus, c'est un support qu'on peut faire soi-même après tout.C'est une des possibilités, que j'essaierai peut-être cette année pour voir.Je vais revoir ce paragraphe pour le clarifier.Merci de tes retours ! :)

Sérénissime 22/11/2007 14:40

Ah j'avais donc mal compris pour les trois épaisseurs ;-) .Astucieux le fait de grouper plusieurs marque-pages sur une même "photo" pour le développement!J'ai téléchargé Gimp mais sous Mac il faut installer un autre composant pour que ça marche et chez moi c'est là que ça coince... grrr! ;-)Merci pour le lien des textures, j'ai archivé ça précieusement en attendant de pouvoir faire joujou avec lol.

Caco 22/11/2007 21:02

Alors c'est que j'ai dû mal m'exprimer, je préciserai un jour où j'y verrai plus clair ;)Je te souhaite beaucoup d'amusement !*** edit 23/11 ***Ça y est j'ai modifié l'article.Est-ce plus clair et plus convivial ainsi ?

n-talo 21/11/2007 23:41

j'aimais mieux l'autre bannière mais c'est persoen tout cas merci pour ce tutoc'est quand que tu fais un tuto bannière ?

Caco 22/11/2007 00:01

Ah... les bannières...Ça commence pareil que les marque-pages : choisir et recadrer une photo. Après il y a la retouche (quantité de tutos sur internet, en fonction de l'effet souhaité) puis il faut compresser la photo (comme quand on la poste sur son blog) et, soit la mettre en ligne via son blog, soit l'héberger sur un site d'hébergement gratuit, puis lier l'image depuis son blog.Et voilà ! :)

Lise 21/11/2007 23:08

Oui, je l'ai retrouvée (comment manger comme quatre sans  sa mâchoire inférieure..)Tu sais, à la lecture de ton article, j'ai comme trébuché devant l'immensité ( pour moi) de ce que tu évoquais, et  j'ai ressenti, un instant, un profond découragement...à n'être que moi.Et puis, je me suis dit, finalement, que j'étais moi, et ne pouvais "progresser" qu'en l'étant de plus en plus...Bref, très intéressant , tout ça ;-)Bone nuit ;-)

Caco 21/11/2007 23:59

Ouf ;)L'article est long parce que j'ai voulu expliquer pas à pas... mais en fait, tu sais, c'est juste une photo découpée et collée sur un papier fort ! Le tout accomodé de quelques fioritures...Tu sais Lise, je t'ai toujours admirée de soutenir le rythme que je sais. Parce que je sais que je n'y parviendrais pas, moi... qui ne suis que moi, aussi...Merci d'avoir partagé ta réflexion. Bonne nuit à toi aussi :)

Lise 21/11/2007 17:38

(mâchoire qui tombe...) tu sais, si j'osais, je t'en commenderais pour mes hommes.Je ne sais si tu serais d'accord ;-)Bises ( la bannière est magnifique)

Caco 21/11/2007 20:31

Ouh là, j'espère que tu l'as retrouvée ;)Ose, ose ! Par contre, OB n'étant pas conçu pour cela, on va devoir en discuter par e-mail... Justement j'avais une réponse en attente : je t'écris donc :)(Merci pour la bannière. Et pour le reste. Je suis très flattée par ta question, tu sais...)