nocturne

Publié le par Caco

Il y a la température qui décline. La course du soleil qui a renoncé à nous signifier le temps qui passe. Le temps qui ne passe plus, donc. Les interrupteurs que l'on actionne, les persiennes que l'on tourne.
Il y a les gens que je vois rarement.
Ceux que je croise sans avoir le temps de leur demander si...
Les attitudes qui se détendent à mesure que les traits se tirent.
Les grands littéraires qui soudain alignent les lourdeurs de style.
Les lents qui se pressent, comme pour rattraper un temps déjà loin devant.
Les rapides aux gestes de plus en plus lascifs.
Ceux qui partent sans passer par la case "boire un verre", pour être sûr de ne pas récolter une demi-heure de travail supplémentaire.
Ceux qui traînent, attendant l'ultime histoire de fin de réunion, celle qu'on ne dévoilera qu'en comité restreint, qu'en état de fatigue avancée.
Et toutes celles qui circulent dans leurs yeux ou entre les lignes de leurs discours.
Et il y a moi, parfaitement à l'aise dans ces éléments...
(J'ai toujours aimé les réunions nocturnes.)

Publié dans les petites histoires

Commenter cet article

Nono5606 26/10/2007 16:34

Moi aussi j'aime bien les fins de réunion (pas celles du taf mais des assos), souvent plus sympathique et moins impersonnel car le comité s'est réduit agréablement...

Mema 26/10/2007 09:14

Moi j'adore les réunions. Particulièrement les fins de réunion... les aftersdu boulot... Plus que les intimes... comme tu dis si bien...l'ultime histoire. C'est à ces moments là que se prennent les + grande decision.