et un jour, arriver...

Publié le par Caco

Dès le premier soir, après le déménagement, nous avons mesuré le changement de couleurs, de lumières. Réalisé d'un coup que c'est au milieu de cela que nous allons vivre. Sur les flancs doux de ces vallons, dans ce pays mystérieux et multiple, sous ce ciel fascinant. Près, si près de l'endroit où je suis née, et aussi mes oncles, et une grand-mère, de tous côtés de ma famille.
J'en apprends tous les jours un peu plus sur les liens lointains et proches qui m'accrochent ici. Je comprends mieux ce que j’entends le soir, quand le soleil entame son lent retrait. Le fanion de mes racines est planté là, au sommet d'un mât, et juste en-dessous ondule, puissant et calme, un cœur qui bat.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

silo 19/08/2007 11:48

on te sent comblée, à ta place et comme je te comprends!!!

Caco 07/09/2007 16:39

Coucou Silo ! A ma place... C'est bien cela, oui...

mirza 18/08/2007 10:08

Comme je te comprends !

Caco 07/09/2007 16:38

Toi aussi ? :)

Lise 18/08/2007 08:29

Heureuse de voir que vous avez trouvé votre "nid", au coeur de la beauté :-)...et aussi de te retrouver, toi, tes mots, tes photos :-)Bises

Caco 07/09/2007 16:38

C'était hélas un retour provisoire. Mais cette fois je suis revenue pour de bon ! :)

Emmanuelle 18/08/2007 07:41

dur de passer après Cécile ;-)Que l'apaisement qui transparaît dans ton post vous permette de bien vous attacher à cette région, à ce nouvel havre.

Caco 07/09/2007 16:37

L'attachement est venu tout de suite, comme une évidence. C'est drôle, nous avons pourtant déménagé pour une nouvelle location, dans un appartement, et en ville : tout ce qu'on ne voulait pas. Fatigués de lutter, on s'est laissés porter par les opportunités... On a parfois de belles surprises lorsqu'on fait confiance au hasard :)

Cecile 17/08/2007 23:07

Je t'envie, Caco... et je suis ravie de lire toute cette paix dans tes mots.Bonne sève, alors.

Caco 07/09/2007 16:35

Merci Cécile...