l'éducation populaire /4 : de la créativité

Publié le par Caco

Dès la naissance, l'instauration d'une relation stable et aimante entre l'enfant et sa famille va lui procurer pour la vie une grande confiance en lui-même. Croître dans un milieu accueillant et satisfaisant donne une sensation de sécurité interne. A partir de là, l'enfant va pouvoir par l'expérimentation découvrir ses capacités et le monde extérieur. Ainsi, de préférence, se construit la créativité qui existe en chaque personne et qui trouve son expression, avant tout, dans le jeu libre. Winnicott rappelle :

"C'est en jouant, et seulement en jouant, que l'individu, enfant ou adulte, est capable d'être créatif et d'utiliser sa personnalité toute entière."

Le jeu est un espace privilégié de découverte de soi et des autres et un enfant qui ne joue pas est dans une réelle souffrance physique et psychique.

Toute personne possède des capacités créatives qui se révèlent et s'expriment, de préférence, dans des contextes bienveillants, chaleureux, où enfants et adultes se sentent soutenus, accompagnés et libres d'entreprendre. Les regards  positifs valorisent, encouragent et libèrent les personnes qui deviennent alors plus actives, plus inventives, plus soucieuses de l'autre.


Gérard Bonnefon, Penser l'éducation populaire (Humanisme et démocratie), Chronique Sociale 2006

~

Le jeu, c'est l'ensemble des activités que pratique spontanément un enfant lorsqu'il est libre de ses mouvements, en sécurité et en bonne santé. C'est un besoin que lui dicte l'élan vers l'extérieur et vers lui-même (ses compétences, son autonomie progressive). La valeur du jeu se délite lorsqu'on grandit, le jeu devient quelquechose de pas sérieux dont il convient de s'éloigner pour être plus productif dans ses études, son travail...
Pourtant je crois qu'on garde ce moteur, cet élan prodigieux qui fait que toute notre vie nous aurons envie d'explorer le monde alentour, et de mieux nous connaître (si toutefois on est en bonne santé, en sécurité et libre de nos mouvements !).
Pour en revenir à la créativité, c'est bien en jouant avec mon appareil photo, par exemple, que j'en ai découvert les possibles. Le cadre photographique m'a demandé de focaliser mon regard sur des sujets, et le traitement graphique (un grand jeu, aussi !) de le prolonger ou le renforcer...
Concrètement, mon Homme des bois m'a vue sortir en pleine nuit pour prendre des clichés improbables, il m'est même arrivé de le sortir du lit pour qu'il vienne appuyer sur un bouton ! Combien m'auraient ri au nez, combien m'auraient envoyé promener ? Grâce à la sécurité dans laquelle me place son amour et sa bienveillance, j'ai pu exprimer une créativité qui me permet de mieux affronter le quotidien et ses inévitables aléas.
Je veux aussi offrir ça à ma fille.

Publié dans lectures

Commenter cet article

Alisabel 29/07/2007 10:40

Tiens c'est drôle je n'avais jamais fait le lien entre la créativité d'adulte et le sens du jeu .  Mais à bien y réflechir quand je fais des essais de broderies, ou j'accroche des fanions colorés à la corde de notre cloche d'entrée , ce n'est pas loin des jeux que j'aimais quand j'étais enfant ... Bises

Apprentie 24/07/2007 21:33

Ça oui, toujours aussi intéressant! :)C'est vrai que le sentiment d'insécurité (intérieure) est un tel frein à la créativité...

Caco 24/07/2007 21:57

;)Et la créativité, tellement importante lorsqu'il s'agit de trouver des solutions, de réfléchir à l'intérêt collectif...

Pat 24/07/2007 11:27

Que votre chemin soit encore long et parsemé de tous les bonheurs possibles.De tout mon coeurPat

Caco 24/07/2007 17:44

Merci ma belle :)Je t'embrasse

mirza 24/07/2007 09:47

Toujours aussi intéressants tes billets sur l'éducation populaire. Ces jours-ci j'ai la main un peu lourde pour faire des longs commentaires, mais ça ne m'empêche pas de suivre avec plaisir.

Caco 24/07/2007 09:55

Merci Mirza ! Pareil pour moi, avec mon scotch entre les doigts ! ;)